Sondages Avril 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sondages Avril 2017

Message par Admin le Dim 9 Avr - 22:56

[size=39]SONDAGE EXCLUSIF - JEAN-LUC MÉLENCHON DEVANT FRANÇOIS FILLON POUR LA PREMIÈRE FOIS, LE PEN ET MACRON EN BAISSE[/size]

[size=30]IL MONTE, IL MONTE - Selon notre sondage Kantar Sofres-OnePoint, Jean-Luc Mélenchon poursuit une percée fulgurante dans les intentions de vote au premier tour de la présidentielle. Le candidat de la France insoumise recueille désormais 18%, dépassant François Fillon d'un point. En tête du peloton : Emmanuel Macron et Marine Le Pen, qui dévissent de deux points mais sont au coude-à-coude à 24%.[/size]
09 avr. 17:58Vincent Michelon
A 14 jours du premier tour, la progression est vertigineuse. Jean-Luc Mélenchon confirme la dynamique de sa campagne en raflant six points en trois semaines dans notre nouvelle enquête Kantar Sofres-OnePoint. Le candidat de La France insoumise, dont la progression a été confirmée par tous les sondages depuis le dernier débat télévisé, s'invite dans le premier carré du peloton, avec 18% d'intentions de vote, et se paye surtout le luxe de supplanter François Fillon, qui stagne à 17%. Un coup dur pour le candidat de la droite, dont les soutiens expliquent depuis plusieurs jours que sa campagne est en train de retrouver une dynamique. 
La montée de Jean-Luc Mélenchon fait logiquement une grande victime : le candidat socialiste Benoît Hamon, désormais recalé loin derrière, à 9% d'intentions de vote (-3). Le repli du vainqueur de la primaire de gauche est proportionnel à la progression du candidat de La France insoumise. 

EN VIDÉO

"Ce qui est sûr, c'est que Jean-Luc Mélenchon peut l'emporter", affirme Alexis Corbière


Les deux leaders inchangés mais en baisse

L'autre enseignement du sondage concerne les deux candidats qui font la course en tête depuis plusieurs semaines. Au coude-à-coude avec 24% des intentions de vote, Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont certes toujours 6 points d'avance sur leur nouveau challenger, Jean-Luc Mélenchon, mais ils subissent tous deux une érosion notable de 2 points. 

En queue de peloton, les autres candidats ne parviennent pas à émerger dans ces intentions de vote, malgré leur légère progression. Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) est crédité de 3.5%, suivi du candidat du NPA, Philippe Poutou (2.5%), qui progresse de 1.5 point, bénéficiant probablement de la notoriété acquise lors du dernier débat, au détriment de Nathalie Arthaud (LO).




Mélenchon testé pour la première fois au second tour

Notre sondage a testé cinq hypothèses de second tour à partir de ces intentions de vote du premier, avec pour la première fois l'hypothèse Mélenchon au second tour. Emmanuel Macron remporterait la présidentielle face à Marine Le Pen (61-39), face à François Fillon (66-34) et face à Jean-Luc Mélenchon (53-47).

François Fillon gagnerait face à Marine Le Pen (55-45). Enfin, Jean-Luc Mélenchon remporterait également la bataille face à Marine Le Pen (57-43). 





EN VIDÉO

Pour Bompard, "Il y a une belle dynamique populaire"


Des électeurs de plus en plus sûrs de leurs choix

Pour l'ensemble des candidats, seuls 60% des électeurs interrogés disent être sûrs de leur choix. Malgré tout, cela représente un affermissement global des positions. Les électeurs de Marine Le Pen (76%) et de François Fillon (75%) sont les plus assurés de leur choix, suivis de ceux de Jean-Luc Mélenchon (61%), d'Emmanuel Macron (55%) et de Benoît Hamon (48%).



Méthodologie : enquête réalisée en ligne du 5 au 7 avril auprès d'un échantillon de 1.515 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

JEAN-LUC MÉLENCHON, L'"INSOUMIS" EN COURSE POUR L'ELYSÉE


Admin
Admin

Messages : 77
Date d'inscription : 26/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://docjlm.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sondages Avril 2017

Message par Admin le Mar 11 Avr - 8:36

Face à la montée de Mélenchon, Macron perd-il les voix de la gauche ?
Faute d'un socle de partisans de gauche suffisant, le candidat d'En marche ! voit une partie de son électorat glisser vers le leader de La France insoumise.
PAR OLIVIER PÉROU 
Modifié le 11/04/2017 à 07:02 - Publié le 11/04/2017 à 06:17 | Le Point.fr

Si l'élection présidentielle était une course cycliste, Jean-Luc Mélenchon serait l'un de ses grands sprinters. Un Peter Sagan qui, d'un coup de pédale, dépasse Benoît Hamon jusqu'à le faire dégringoler en queue de peloton. Devant lui dans la course à l'Élysée, Emmanuel Macron reste le favori aux yeux de l'électorat de gauche. Pourtant, faute d'un socle de partisans suffisamment solide, le candidat d'En marche ! perd son avance dans les sondages. La dynamique du camarade Mélenchon semble se faire aux dépens de l'ancien ministre de l'Économie.
Lire également : 
a pu sonner comme un avertissement à Emmanuel Macron. Dans cette étude, entre 27 et 30 % de ceux qui envisagent de voter pour Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon ou Emmanuel Macron disent pouvoir encore changer d'avis, soit moitié moins à droite parmi les électorats de François Fillon et Marine Le Pen (14 à 15 %). C'est particulièrement à gauche que le candidat d'En marche ! ne parvient pas à provoquer l'adhésion. « Jean-Luc Mélenchon est un révélateur de la molesse et de la volatilité de l'électorat Macron. Pour ceux qui votent à gauche, Emmanuel Macron reste un choix un peu mou, qu'on rallie par défaut. Logique puisqu'il est un candidat du centre, là où les bases sont les plus fragiles » , confirme Bruno Jeanbart, d'OpinionWay.

Vase communicant

Il existe d'autant plus un glissement d'une partie des électeurs de Macron vers Mélenchon. « Mi-mars, lorsque l'eurodéputé n'était qu'à 11 % et son rival d'En marche ! à 25 %, 16 % de son électorat de 2012 disait voter pour Macron en mai prochain. Un mois plus tard, ils ne sont plus que 4 % », explique l'observateur. Mélenchon peut donc compter sur un retour gagnant de sa base dont une partie avait fui vers Macron. Ce dernier ne peut pas plus compter sur une perte de vitesse de Mélenchon, comme il en avait été victime en 2012, ainsi que l'explique Jérôme Fourquet, de l'Ifop : « Il y a cinq ans, le vote utile prôné par la gauche pour éliminer Nicolas Sarkozy avait été fatal à Mélenchon. Aujourd'hui, la configuration de vote utile pour lutter contre Marine Le Pen n'est pas favorable à Emmanuel Macron, qui n'est pas suffisamment haut par rapport à un Mélenchon ou un Fillon. »
Jusqu'où Emmanuel Macron sera-t-il marqué par la montée en puissance de Jean-Luc Mélenchon ? Si « l'insoumis » lorgne sur les abstentionnistes qui sont pour lui le plus gros réservoir de votes, cela rend son électorat « volatil ». « Nous avons remarqué dans notre dernière étude qu'il y avait plus d'électeurs sûrs de leur choix chez Macron (62 %) que chez Mélenchon (53 %) », indique Bruno Jeanbart, qui poursuit : « Plus Mélenchon grimpe, plus il a les problèmes de Macron : s'il a déjà convaincu la gauche radicale, ceux qui veulent désormais voter pour lui ne sont pas son cœur de cible. Il est fragile au centre là où Macron l'est à gauche. »

Admin
Admin

Messages : 77
Date d'inscription : 26/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://docjlm.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum